Que dois-je savoir sur... la fièvre?

Que dois-je savoir sur... la fièvre?

La fièvre est connue sous plusieurs noms : une température élevée pour une personne lambda ou bien hyperthermie et pyrexie pour les professionnels de la santé. Le terme employé n’a aucune importance car, quel qu’il soit, il décrit une température corporelle supérieure à la normale. La fièvre peut toucher tout autant les enfants que les adultes. 

Il est bon de savoir qu’une augmentation de courte durée de la température corporelle peut être bénéfique. En effet, elle peut être un moyen efficace d’aider votre corps à combattre une maladie. Cependant, attention, une forte fièvre peut être le symptôme d'une maladie grave qui nécessite que vous consultiez votre médecin sans tarder.

Qu'est-ce que la fièvre ?

Il est important de savoir reconnaître la fièvre quand elle est présente car cela peut vous permettre d’être plus vigilant sur la surveillance à apporter et d'obtenir un traitement adapté. Pour une personne en bonne santé, la température normale du corps se situe généralement autour de37°C mais peut toutefois varier légèrement d’un individu à un autre. Certains se situeront plus vers 36,5°C quand d’autres seront à 37,3°C. Rien d’anormal rassurez-vous.

Plusieurs facteurs peuvent avoir une influence sur la température corporelle. Par exemple, la température de votre corps peut fluctuer en fonction de l'heure de la journée. Vous pourrez constater si vous y prêtez attention, qu’elle aura tendance à être plus basse le matin et plus élevée enfin de journée.

Le cycle menstruel ou la pratique d’une activité physique à haute intensité peuvent également affecter la température corporelle.

Un seul moyen de vérifier votre température ou celle de votre enfant, l’utilisation d’un thermomètre. Il en existe de toutes sortes désormais, du plus simple au plus sophistiqué. Ils vous permettent en quelques secondes de prendre une mesure fiable et offrent la possibilité de faire des relevés sur plusieurs sites : rectal, frontal, auriculaire, axillaire ou encore oral.

Au-delà de 37,5°C on parle alors de fébricule. Cela peut signifier ou non, que votre organisme ressent la nécessité de combattre un début d’infection. Il n’y a pas nécessairement de danger immédiat mais il vous appartient d’être attentif aux changements éventuels.

A partir de 38,5°C on considère que la personne a de la fièvre. Il convient alors de prendre les mesures nécessaires pour éviter les risques liés à l’hyperthermie.

En dessous de 36°C, on parle d’hypothermie. Elle peut être moyenne ou sévère (de 35°C à 32°C).

Le corps n’est pas conçu pour supporter des températures extrêmes. Au-dessus de 41,6°C ou en dessous de 32°C, le pronostic vital peut être engagé.

Thermomètre

Quelles sont les causes habituelles de la fièvre ?

La fièvre résulte d’un mécanisme de défense de l’organisme généralement en réponse à une infection. Elle survient lorsqu'une partie du cerveau appelée « hypothalamus » augmente la température centrale. Vous pouvez à ce moment-là ressentir la sensation d’être frigorifié et d’avoir besoin de vous couvrir outre mesure. Vous pouvez commencer à frissonner pour permettre à votre corps de générer plus de chaleur corporelle. Vous verrez alors votre température corporelle augmenter.

 

Les causes de la fièvre sont multiples et peuvent s’expliquer par :

  • des infections, notamment la grippe, la pneumonie et désormais la COVID 19.
  • certains vaccins comme le DTP (diphtérie-tétanos- poliomyélite) chez les enfants ou encore la fièvre jaune
  • une poussée dentaire chez les nourrissons
  • certaines pathologies inflammatoires principalement la polyarthrite rhumatoïde (PR) et la maladie de Crohn
  • des caillots sanguins
  • des coups de soleil extrêmes dits insolation
  • une intoxication alimentaire
  • des suites de traumatismes ou des brûlures graves
  • certains médicaments comme les antibiotiques.

Selon les causes et selon les personnes, les symptômes ressentis peuvent être les suivants :

  • transpirer jusqu’à suer à grosses gouttes dans certains cas
  • frissonner de la tête aux pieds et ressentir le besoin de se mettre sous une couverture
  • avoir des maux de tête importants
  • souffrir de fortes douleurs musculaires (courbatures)
  • perdre l'appétit
  • être déshydraté
  • éprouver une faiblesse générale

Fièvre sous la couette

Comment traiter une fièvre à la maison ?

Le traitement préconisé en cas de fièvre dépend principalement de sa gravité. Une fièvre légère sans autres symptômes ne nécessite généralement pas de traitement médical. Il se peut même que vous ne la ressentiez même pas. Dans ces circonstances, s’hydrater en conséquence et garder le lit suffisent généralement à combattre la fièvre.

Dès lors que la fièvre s'accompagne de symptômes légers, comme des courbatures ou une déshydratation, il convient d’opérer des changements et d’adapter le traitement. Vous pourrez alors :

  • éviter de vous couvrir car même si vous avez l’impression d’être gelé, la superposition de vêtements va majorer la fièvre.
  • vérifier que la température de la pièce où la personne fiévreuse se repose est adaptée.
  • prendre un bain, une douche ou vous rafraîchir à l’aide d’un gant de toilette
  • prendre du paracétamol ou l'ibuprofène après conseil auprès de professionnels (médecins, pharmaciens…)
  • boire beaucoup de liquide pour éviter une déshydratation

Quand consulter un médecin en cas de fièvre ?

La plupart du temps et quand il s’agit d’une fièvre légère, le traitement peut généralement se faire à domicile. Cependant dans certains cas, il arrive que la fièvre soit le symptôme d'un problème médical grave qui nécessitera alors un traitement rapide.

 

Vous devez emmener votre enfant chez un médecin si :

  • il est âgé de moins de 3 mois et qu’il a une température supérieure à 38°C
  • il est âgé de 3 à 24 mois et qu’il présente une température située entre 38°C et 38,9°C associé à un état d’irritabilité inhabituelle ou léthargique
  • il a une température corporelle supérieure à 39 °C
  • il a de la fièvre depuis plus de trois jours
  • il n'établit pas de contact visuel avec vous
  • il semble agité ou irritable
  • vous souffrez d'une maladie grave ou d'un système immunitaire affaibli
  • vous avez récemment séjourné dans un pays étranger en voie de développement.

En ce qui vous concerne, vous devez appeler votre médecin si :

  • vous avez une température corporelle supérieure à 39,4 °C
  • vous avez de la fièvre depuis plus de trois jours
  • vous souffrez d'une maladie grave ou avez un système immunitaire affaibli
  • vous avez récemment séjourné dans un pays étranger en voie de développement.

Une consultation chez le médecin sera à réaliser dès que possible pour vous ou votre enfant si la fièvre est accompagnée de l'un des symptômes suivants :

  • un mal de tête sévère
  • un gonflement de la gorge
  • une éruption cutanée, surtout si elle s'aggrave
  • une sensibilité à la lumière vive
  • une raideur de la nuque et douleur au cou
  • des vomissements persistants
  • une apathie (absence d’énergie) ou une irritabilité
  • des douleurs abdominales
  • des douleurs à la miction
  • une faiblesse musculaire
  • une difficulté à respirer ou une douleur thoracique
  • un état confusionnel

Il appartiendra à votre médecin de procéder à un examen physique précis et très certainement à des examens médicaux comme une prise de sang. Cela l'aidera à déterminer la cause de la fièvre et à mettre en place un traitement efficace.

Consultation

Quand la fièvre constitue-t-elle une urgence médicale ?

Dans de rares cas fort heureusement, il se peut qu’une fièvre extrême associée à certains symptômes devienne une urgence vitale. Si cela se produit, rendez-vous aux urgences les plus proches ou appelez le 15. 


Réagissez sans tarder si vous ou votre enfant présentez l'un des symptômes suivants :

  • une confusion
  • une incapacité à marcher
  • des difficultés respiratoires
  • une douleur à la poitrine
  • des convulsions
  • des hallucinations
  • des pleurs inconsolables chez votre enfant

Comment prévenir la fièvre ?

Le moyen le plus pertinent et efficace de prévenir la fièvre reste de limiter les expositions aux agents infectieux. Ils sont responsables dans la quasi-totalité des cas d’une augmentation de la température corporelle.


Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à réduire votre exposition :

  • On ne le répétera jamais assez mais le geste le plus simple est le lavage de mains. Lavez les souvent, notamment avant de passer à table ou de cuisiner, après vous être mouché, après être allé aux toilettes ou encore dans des endroits publics qui vous auront mis en présence d'un grand nombre de personnes et dès que vous rentrez chez vous.
  • Montrez à vos enfants comment se laver les mains correctement. Il existe maintenant plein de techniques ludiques sous forme de comptines par exemple pour rendre ce geste à la fois utile et rigolo. Cela deviendra une routine pour eux.
  • Emportez avec vous du gel hydro alcoolique ou des lingettes antibactériennes. Cela peut grandement vous dépanner lorsque vous n'avez pas accès à de l'eau et du savon.
  • Évitez de toucher votre visage avant d’avoir pu vous laver les mains. Sans y prêter attention on a tendance à se gratter le nez, se toucher la bouche ou les yeux. Ces petits gestes sont le moyen le plus certain qui permet aux virus et aux bactéries de pénétrer plus facilement dans votre corps et de provoquer une infection.
  • Couvrez-vous la bouche lorsque vous toussez et le nez lorsque vous éternuez à l’aide de votre coude ou avec un mouchoir. Apprenez à vos enfants à en faire de même.
  • Évitez de partager les tasses, les verres et les ustensiles de cuisine avec d'autres personnes.

Nous venons d’énoncer les grandes lignes de ce qu’est la fièvre, ce qui la cause, la caractérise et les moyens de la contrer. Toutes ces informations sont sans doute des évidences pour vous mais une piqure de rappel ne fait jamais de mal. Si ce n’est pas le cas c’est que nous vous avons appris des choses et nous en sommes ravis. Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à faire une petite visite de notre blog ou à vous équiper sur notre site. 

A très bientôt sur CONTROLE O2.

contrôlez vos paramètres

Tensiomètres, oxymètres, thermomètres, dopplers...

CONTROLEZ VOS PARAMÈTRES

CONTROLEZ VOS PARAMETRES

Saturation, température, tension, rythme cardiaque

A lire également

Asthme et COVID 19… que dois-je savoir?
En ces temps perturbés, CONTROLE O2 a souhaité mettre l’accent sur une pathologie qui touche près de 6 millions de personnes...
Que dois-je savoir sur… mon taux d’oxygène ?
L’oxygène est un élément absolument fondamental car il est indispensable au bon fonctionnement du corps humain. C’est le mécanisme respiratoire...
Que dois-je savoir sur l’apnée du sommeil ?
L’intérêt porté à l’apnée du sommeil est grandissant depuis plusieurs années et suscite énormément d’interrogations. Comment se définit-elle ? Quels sont les symptômes...
Pourquoi est-il important d’acquérir un oxymètre ?
Depuis plus d’une année maintenant, le Covid-19 a plongé le monde entier dans un contexte sanitaire particulier. Il a montré...
12 façons efficaces et naturelles de  faire baisser votre tension artérielle
Si l’hypertension artérielle est souvent appelée le "tueur silencieux" ce n’est pas sans raison. Ne présentant souvent aucun symptôme, elle...
17 aliments pour réduire sa tension artérielle !
L’hypertension artérielle est de nos jours une pathologie plus que répandue puisqu’elle touche plus de 26% de la population mondiale...
Que dois-je savoir sur l’hypertension artérielle?
Maladie insidieuse, silencieuse, se développant sur une longue période, à bas bruits sur plusieurs années, l’hypertension artérielle se manifeste lorsque la pression...

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés