Tout sur les humidificateurs d'air et les diffuseurs d’huiles essentielles

Tout sur les humidificateurs d'air et les diffuseurs d’huiles essentielles

Humidificateurs d’air et diffuseurs d’huiles essentielles sont des termes qui nous sont familiers car ces appareils ont pris depuis quelques temps une place à part entière dans nos foyers. Pourtant, et même s’ils font partie de notre quotidien, certains d’entre nous les confondent parfois ou hésitent encore à s’en procurer un.

Est-ce qu’un humidificateur d’air peut diffuser de l’huile essentielle ? Est-ce qu’un diffuseur peut me servir pour humidifier les pièces de ma maison ? Lequel choisir ou privilégier ? Comment l’entretenir ? Ces appareils sont-ils complémentaires ? … autant de questions auquel nous allons tenter de répondre aujourd’hui pour vous apporter les clés nécessaires pour vous aider à faire votre choix.

Qu’est-ce qu’un humidificateur d’air ?

La définition d’un humidificateur d’air est simple car tout est dit dans son nom. Un humidificateur d’air est un appareil électronique qui a pour fonction d’équilibrer le taux d’humidité contenue dans l’air d’une pièce.

Lorsqu’on parle d’humidité de l’air, on entend par là l’humidité relative de l’air. En clair, il s’agit du ratio entre la quantité d’eau contenue dans l’air d’une pièce et la quantité maximale d’eau que l’air peut contenir. Ce taux s’exprime en pourcentage et dépend de deux facteurs : la pression et la température.  Il existe deux seuils, le seuil supérieur et le seuil inférieur. Au-delà du seuil supérieur, l’humidité redevient alors liquide et l’on pourra la retrouver sous la forme de gouttelettes sur les vitres d’une chambre, le long des radiateurs et être responsable de l’apparition de champignons à l’origine de maladies pulmonaires ou d’allergies. En dessous du seuil inférieur, l’air est considéré comme trop sec et peut avoir également des répercussions sur votre santé et celle de vos proches. C’est souvent le cas en hiver lorsque l’on est amené à chauffer son logement et ainsi entraîner une diminution du taux d’humidité dans l’air. Cela se traduit par l’apparition de symptômes tels que des rhinites, une toux, des muqueuses asséchées, des lèvres gercées, un mauvais sommeil…

Dans un logement sain, le taux d’humidité recommandé doit se situer entre 40% et 60% pour une pièce dont la température ambiante est de 20°C. Pour savoir si votre logement rempli ces conditions, il suffit de vous munir d’un petit appareil à l’utilisation enfantine appelé hygromètre. Il analyse l’air ambiant de la pièce et combine généralement le taux d’humidité et la température afin de déterminer ce que l’on appelle « le point de rosée », à savoir la température à laquelle l’humidité redevient liquide. Il est l’allié parfait pour vous aider à marier salubrité de votre logement, confort et santé.

Dans quels cas les utiliser ?

Les humidificateurs d’air ont de multiples avantages et sont un excellent moyen d’assainir votre air intérieur. Ils peuvent être utiles en complément des gestes basiques mais indispensables connus de tous comme celui qui consiste à aérer votre maison au moins 20 minutes par jour.

Ils sont très efficaces dans de nombreuses occasions :

  • Ils améliorent l’air ambiant et diminuent la sensation de sécheresse buccale ou nasale que l’on peut ressentir lorsque l’air est trop sec en diffusant une brume légère et agréable qui va équilibrer l’humidité relative de votre environnement.
  • Ils sont fortement plébiscités pour soulager les troubles respiratoires causés par les allergies, ou l’asthme et permettent de guérir plus vite en cas de rhumes ou de rhinites.
  • Ils favorisent un meilleur sommeil en agissant sur la diminution de l’air sec d’une chambre qui va causer un inconfort certain que ce soit chez les bébés mais également chez les adultes. Ils peuvent aider à diminuer les ronflements qui peuvent apparaître sous l’effet d’une gorge sèche.
  • Ils sont très appréciés chez les musiciens et chanteurs car ils vont non seulement éviter la dégradation des instruments de musique mais également préserver les cordes vocales.
  • Ils sont très utiles pour conserver l’intégrité des meubles en bois.
  • Ils participent à réduire la quantité de poussière dans l’air.

Quels sont les différents types d’humidificateurs d’air ?

Il existe plusieurs types d’humidificateurs mais les plus connus et les plus usités sont ceux à évaporation, à turbine, à ultrasons et à vapeur chaude. Dans le détail, qu’est-ce que cela veut dire ?


Humidificateur à évaporation :

L’eau contenue dans le réservoir est absorbée au moyen d’une mèche (généralement en coton) puis elle est expulsée grâce un ventilateur sous forme de brume froide. Ce système est direct, simple, silencieux et efficace. Il permet néanmoins de diminuer grandement la présence de poussières dans l’air.

Humidificateurs à turbine :

L’appareil contient des disques qui tournent à très grande vitesse, casse les molécules d’eau en une fine vapeur froide et l’expulse dans l’air ambiant. Ils sont parfaits pour les chambres d’enfants car sont sans risque de brûlures.

Humidificateurs à ultrasons :

Ces derniers peuvent diffuser une brume chaude ou froide. Leur système de diffusion consiste à propulser de la vapeur d’eau au moyen d’un plateau métallique vibrant. Il va produire des vibrations sonores inaudibles pour l’oreille humaine et briser les molécules d’eau avant de les expulser dans l’air de la pièce. C’est le système le plus silencieux de tous.

Humidificateurs à vapeur chaude :

L’eau va être chauffée au moyen d’électrodes pouvant parfois monter jusqu’à 80°C avant d’être refroidie et propulsée sous forme de vapeur tiède dans la pièce.

Comment entretenir un humidificateur ?

La première des précautions à prendre est de suivre le mode d’emploi fourni avec l’appareil par votre fournisseur. Respecter le niveau d’eau à mettre dans le réservoir et le temps d’utilisation, penser à vider le réservoir avant d’éteindre l’appareil s’il ne dispose pas d’un système d’extinction automatique sont autant de gestes qui vous garantiront un bon fonctionnement de votre humidificateur sur le long terme. Vous éviterez ainsi le développement de calcaire et/ou d’algues.

Concrètement, il convient de nettoyer votre humidificateur avec grand soin à l’aide de produits naturels comme le vinaigre blanc et l’eau oxygénée (ou peroxyde d’hydrogène) et de vous aider d’une petite brosse style brosse à dents ou goupillon. Pensez à bien enlever les joints et à changer les filtres si nécessaire.

Qu’est-ce qu’un diffuseur d’huile essentielle ?

Un diffuseur d’huile essentielle est un appareil dont la fonction est de vaporiser des huiles essentielles dans l’air. Les huiles se propagent de manière uniforme afin de vous permettre de profiter de leurs parfums agréables mais également d’en retirer tous les bienfaits pour votre santé.

Les huiles essentielles sont utilisées à des fins d’aromathérapie. Elles sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau de certaines parties de plantes. Elles sont ensuite transformées en un liquide extrêmement concentré dont vous pourrez exploiter les extraits aromatiques. Elles sont puissantes et doivent être maniées avec prudence. Nous vous invitons à toujours vous renseigner sur l’huile que vous utilisez afin de ne pas prendre de risque.

Elles peuvent s’utiliser de différentes manières, par voie orale, par voie respiratoire, rectale ou cutanée lors de massage. Il appartient d’avoir recours à la bonne utilisation en fonction du besoin et de faire appel à votre pharmacien, médecin ou aromathérapeute en cas de questions.

Dans quels cas les utiliser ?

Outre le plaisir de respirer un parfum agréable, la diffusion d’huiles essentielles dans une pièce offre de multiples bénéfices.


Voici une liste non exhaustive des bienfaits connus ou méconnus des huiles essentielles :

  • Elles aident à combattre le stress et lutter contre les angoisses du quotidien en diffusant un parfum apaisant. Les huiles recommandées pour ce type d’usage sont la bergamote, la rose, l’orange douce ou encore la lavande vraie.
  • Elles participent à la prévention et à la guérison de certaines maladies soient en tuant certains microbes avant qu’ils ne vous atteignent soit en vous aidant à booster votre immunité pour vous remettre plus rapidement d’affections comme les rhumes ou une grippe. Dans ces cas-là, vous pouvez avoir recours à la menthe poivrée, le citron, l’eucalyptus ou bien le ravintsara.
  • Elles contribuent à améliorer le sommeil en conjuguant des senteurs suaves à un brouillard diffus et durable toute la nuit. Pour vous accompagner toute la nuit, vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de petit grain bigarade, de lavande officinale et de marjolaine à coquilles.
  • Elles sont un allié idéal pour vos séances de concentration en stimulant votre mémoire et votre capacité d’attention. Pour cela, utilisez la lavande vraie, la menthe poivrée, le romarin…
  • Elles purifient l’air et rafraîchissent la maison. En effet, contrairement à certains produits chimiques que l’on retrouve dans les sprays et aérosols, elles diffusent des odeurs naturellement de menthe verte ou poivrée, de gaulthérie qui vous procurerons une sensation de fraîcheur.
  • Elles vous aideront à créer une ambiance bien particulière en fonction de vos envies, des occasions ou des saisons. La cannelle, l’orange ou encore le clou de girofle accompagneront parfaitement vos soirées de Noël par exemple.
  • Elles peuvent aussi être utilisées pour soigner les plaies ou soulager les muscles des plus sportifs d’entre nous.


Attention tout de même car l’utilisation des huiles essentielles n’est pas anodine. Elles sont déconseillées chez les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants de moins de 3 ans. Il convient toujours de combiner diffuseur d’huile essentielle et aération de sa maison afin de ne pas saturer l’air en concentrés actifs. Cela pourrait entraîner dans certains cas des irritations des muqueuses ou des sécheresses oculaires par exemple.

Quels sont les différents types de diffuseurs d’huile essentielle ?

Tout comme les humidificateurs d’air, il existe plusieurs sortes d’appareils et il vous appartient de choisir celui qui vous convient le mieux en fonction de vos besoins. Plusieurs paramètres peuvent rentrer en ligne de compte pour faire le bon achat tels que la taille de la pièce à couvrir, le temps d’utilisation (quelques heures ou toute une journée/nuit), le mode de diffusion, le style (couleur, bois, avec ou sans télécommande, avec ou sans veilleuse…).

Voici les différents types de diffuseurs d’huile essentielle que vous pourrez rencontrer :

  • Le diffuseur à ultrasons ou brumisateur est un appareil dans lequel on verse quelques gouttes d’huile essentielle dans un volume d’eau. Il diffuse alors une brume humide et agréable grâce à la vibration d’une plaque métallique qui va faire « exploser » les molécules d’eau en fines particules odorantes. Il est très silencieux et souvent utilisé dans les pièces dont la superficie est inférieure à 50m².
  • Le nébuliseur ou diffuseur pas nébulisation ne requiert pas d’eau pour fonctionner ; la diffusion sèche et à froid des huiles essentielles est garante de la préservation de leurs bienfaits car elles sont non diluées et donc plus concentrées que dans les autres procédés. Son procédé rend la diffusion un peu plus bruyante que pour le diffuseur à ultrasons mais beaucoup plus concentrée et donc efficace pour les pièces dont la superficie peut atteindre 100m².
  • D’autres types d’appareils existent pour les pièces de 10 à 15 m² environ comme les diffuseurs à ventilation (utilisation d’un buvard) ou par chaleur douce (utilisation de bougie).

Comment entretenir un diffuseur d’huile essentielle ?

Peu importe le type de diffuseur que vous aurez choisi, il convient de procéder régulièrement à un nettoyage en profondeur de votre appareil. L’utilisation à long terme d’huiles essentielles peut entraîner un dépôt de résidus sur les différentes parties de votre diffuseur et créer un encrassement qui va boucher le circuit de diffusion. L’idéal serait de le nettoyer après chaque diffusion mais dans les faits cela peut s’avérer fastidieux. Il est bon au minimum de nettoyer l’appareil à chaque changement d’huile essentielle.
Il est recommandé tout comme pour les humidificateurs de privilégier les produits de nettoyage plutôt naturels. Vous pouvez prendre 2 millilitres d’alcool ménager ou bien de vinaigre blanc que vous verserez dans le réservoir de votre diffuseur sans eau. Faites-le ensuite fonctionner pendant une dizaine de minutes afin de vous débarrasser des résidus. Finissez par essuyer tous les éléments de l’appareil avec un chiffon doux.

En conclusion, il faut retenir que si un humidificateur peut à l’occasion servir de diffuseur et un diffuseur peut remplir les fonctions d’un humidificateur, chaque appareil ne remplira jamais autant ses fonctions que ce pourquoi il a été conçu à la base ; ils ont chacun leur utilité et leurs spécificités. Une chose est sûre, c’est que le marché offre désormais un grand choix d’appareils aussi performants que design en faisant des objets déco à part entière. Alors n’attendez plus et faites-vous plaisir !!

A lire également

Tout sur les humidificateurs d'air et les diffuseurs d’huiles essentielles
Humidificateurs d’air et diffuseurs d’huiles essentielles sont des termes qui nous sont familiers car ces appareils ont pris depuis quelques...
Que dois-je savoir sur l’apnée du sommeil ?
L’intérêt porté à l’apnée du sommeil est grandissant depuis plusieurs années et suscite énormément d’interrogations. Comment se définit-elle ? Quels sont les symptômes...
Ma maison est polluée, comment puis-je l’assainir ?
Jamais la société n’a vécu une telle expérience que celle que nous vivons aujourd‘hui…en moins d’un an, la quasi-totalité de...
Pourquoi est-il important d’acquérir un oxymètre ?
Depuis plus d’une année maintenant, le Covid-19 a plongé le monde entier dans un contexte sanitaire particulier. Il a montré...

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés